Actualités-Presse - SAMU 63

 

SAMU 63

UNE NUIT AVEC LE SAMU 63 ET LES URGENCES  -  par Mig6315

Une nuit avec ces hommes et femmes qui sauvent des vies

une-nuit-avec-le-samu-63-et-les-urgences_1951485.jpeg

UNE NUIT AVEC LE SAMU 63 ET LES URGENCES - Jean-Louis GORCE

C’est une mécanique de grande précision, qui ne supporte ni hasard ni approximations. Le SAMU 63-SMUR clermontois, basé sur le site du CHU, a vocation à sauver des vies. Ici, plus que n’importe où ailleurs, chaque seconde compte.

L’alerte vient de tomber sur le « 15 ». À Cournon, un septuagénaire se plaint de fortes douleurs thoraciques. Infarctus ? Possible.

L’assistante de régulation médicale (ARM), qui reçoit l’appel sur une plateforme téléphonique, relève quelques informations indispensables : adresse, identité, âge. Il faut faire vite, tout en restant calme. « Ne quittez pas, je vous passe tout de suite le médecin régulateur de garde ».
6.000 sorties par an

La discussion se poursuit sur le portable du docteur Denis Gonzalez, assis juste à côté, les yeux rivés sur son ordinateur. « On arrive », tranche vite ce quinquagénaire jovial, tombé dans la marmite du SAMU avant même la fin de ses études. L’ordre de départ est immédiatement répercuté aux équipes, via des haut-parleurs.

Ça s’agite maintenant dans la remise, à l’étage d’en-dessous. Un ambulancier, un infirmier et un médecin prennent rapidement place dans une ambulance. À 23?h?03 précises, la porte du garage s’ouvre. Le véhicule file dans la nuit, gyrophare allumé. Une scène qui se répète ici 6.000 fois par an.

Tout est chronométré, calibré. 23 h 15, arrivée sur les lieux de l’intervention. Celle-ci va durer dix-sept minutes, le temps – notamment – de soumettre le patient à un électrocardiogramme rassurant et de poser une perfusion. L’homme ressort sur un brancard. Direction les urgences pour « compléter le bilan », précise Christine Lespiaucq, l’un des médecins permanents du Service mobile d’urgence et de réanimation (SMUR) clermontois. Il est minuit passé quand l’équipe regagne sa base. Mission accomplie. Et pause-café pour tout le monde.
De l’amont à l’aval

Les minutes puis les heures s’égrènent. Les appels au 15 – tous enregistrés – tombent à intervalle régulier. Une maman panique face à la crise de convulsion de son fils de deux ans ; un sexagénaire de Cunlhat, déjà victime d’un accident cardio-vasculaire, s’inquiète d’une paralysie partielle du visage ; à Clermont, un nourrisson a du mal à respirer. Il faut écouter, rassurer et surtout orienter.

La structure a vocation à traiter les cas les plus aigus. Son équipement médical, hyper pointu, permet par exemple la prise en charge des victimes polytraumatisées sur les accidents de la route.

« Nous ne sommes ni le libre-service de la santé, ni un service de renseignements », insiste le docteur Gonzalez. Sa tâche est périlleuse : il lui faut sans cesse arbitrer à distance, en fonction des informations transmises par le patient ou un proche. « À moi d’apprécier la gravité de la situation et de proposer la meilleure solution », explique le régulateur, sur le pont pendant 19 heures consécutives.

Une fois les moyens déclenchés (pompiers, ambulances privées ou SMUR), c’est à lui aussi que les équipes déployées sur tout le département rendent compte. Et lui encore qui pilote l’aval : préparer l’arrivée d’un patient au scanner ou au bloc opératoire, ou demander une livraison de sang. Anticiper, toujours, pour une coordination optimale.

Son credo ? « J’essaie d’être un “tendu-zen”, c’est-à-dire attentif et concentré en permanence, sans montrer de stress. Sinon, ça rejaillit sur toute la chaîne et la mission est foutue ». Subtil équilibre. Pour s’y tenir, garde après garde, le médecin a son rituel : plusieurs fois par semaine, il enchaîne les longueurs à la piscine municipale. Idéal, paraît-il, pour garder la tête hors de l’eau.

EN CHIFFRES :

160.000 appels traités chaque année par le SAMU 63.

5 : Le SAMU 63 comporte cinq services mobiles d’urgence et de réanimation (SMUR) : Clermont-Ferrand, Riom, Thiers, Issoire et Ambert.

Stéphane Barnoin

Publié le 13/01/2016 @ 17:01  
Tous les billets  Prévisualiser  Imprimer l'article 


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Rubriques


Derniers billets

Derniers commentaires

Archives
10-2017 Novembre 2017 12-2017
L M M J V S D
    01 02 03 04 05
06 07 08 09 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      


^ Haut ^